Page 176

164

LE

CACAOYER

seul, où le commerce du cacao était et est encore beaucoup plus important que dans la République dominicaine : 1845 (gouvernement du Président Pierrot). . 1849 (gouvernement de Soulouque).. . 1858 ( » » )

418.000 kilog. 332.250 » 728.100 »

A cette dernière date, le cacao était expédié des ports de Port-au-Prince, Caves, Cap-Haïtien et Jérémie. Après le renversement de Soulouque, en janvier 1859, la République d'Haïti fut rétablie; et depuis lors les exportations ont été : 1859 1862 1880 1887

698.682 kilogrammes. 871.926 1.365.000 2.000.000

Sur ces 2.000.000 de kilogrammes de 1887, 1.500.000 ont été expédiés de Jérémie, 350.000 de Cap-Haïtien, 11.000 des Gonaives, et la petite quantité restante de Port-au-Prince, des Caves et de Port-de-Paix. Quant à la République dominicaine, ses exportations, beaucoup plus restreintes, sont faites de Santo-Domingo et surtout de Puerto-Plata. En 1896, il était expédié : De Santo-Domingo De Puerto-Plata.... .

4.607 kilogrammes. 100.016 »

Pour Haïti, des renseignements complets nous manquent sur les exportations totales annuelles depuis 1887. Il est certain toutèfois que le commerce a continuellement augmenté, car la France seule recevait de cette provenance : En 1891 En 1897

1.585.600 kilogrammes. 2.225.857 »

L'envoi de 1897 représente une valeur de 3.494.595 francs, ce qui correspond au prix de 77 fr. 50 les 50 kilogrammes.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement