Page 164

152

LE

CACAOYER

Brésil.

Le cacaoyer était depuis longtemps cultivé dans les colonies espagnoles lorsqu'il fut découvert, à l'état sauvage, au Brésil, dans le bassin de l'Amazone. Le produit fut tout de suite apprécié, et, en 1739, le cacao était au Para, avec le coton, la monnaie courante. Un ordre royal, adressé à cette date au capitaine général gouverneur, mandait que la récolte, depuis la rivière Yari jusqu'au Cap Nord, devait être réservée au payement des uniformes de l'infanterie. En 1749, il y avait dans cette région du Para environ 7.000 pieds plantés. Quelques-uns de ces pieds, transportés vers 1780 dans la province de Bahia, y furent le point de départ des plantations actuelles. Aujourd'hui, le Para (districts de Cameta, d'Obidos et du Tocantins), Maranhao et Bahia sont les trois principales provinces qui fournissent le cacao du Brésil. Plus au sud, vers Rio-Janeiro (où la température moyenne est de 23° et la chute d'eau annuelle de 1.190 millimètres, alors que l'une et l'autre, à Para, sont respectivement de 27° et de 1.790 millimètres), la culture ne réussit plus. Au Para et à Bahia, les deux grandes récoltes annuelles ont lieu, l'une en décembre et janvier, l'autre en mai et juin. Par le tableau suivant, on peut se rendre compte du mouvement de l'exportation totale depuis 1830 : 1830 1840 1849 1855 1860

26.283 kilogrammes. 106.486 297.836 511.030 612.825 »

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement