Page 153

LES

PAYS

DE

CULTURE DU

CACAOYER

141

Presque tous ces cacaoyers appartiennent à de petits propriétaires ; il n'y a guère, comme grandes plantations, que celles d'Aguna et de Guachipilin. Les espèces ou variétés qu'on y cultive sont, d'après divers auteurs, très variées : ce seraient, outre le Theohroma Cacao, le Theohroma angustifolium, le Theohroma bicolor et, d'après Bernoulli, le Theohroma pentagonum (cacao lagarlo ou alligator cacao) et le Theohroma leiocarpum (cumacao). Quoi qu'il en soit, en 1894, le million et demi d'arbres a donné environ 200.000 kilogrammes de graines. Or, sauf 2.530 kilogrammes exportés dans d'autres Etats de l'Amérique centrale, toute la récolte a été consommée sur place, et il a même fallu, pour compléter, avoir recours à l'importation. Le cacao ainsi apporté est d'ailleurs payé, dans le pays, à un prix presque moitié moindre que le cacao local, qui est v endu, au Guatemala même, 3 francs à 3 fr. 75 la livre. En 1895, l'exportation a été à peu près la même que Tannée précédente, et elle a atteint la faible valeur de 6.150 francs. Toutes les expéditions ont été faites à destination de l'Amérique du Nord. En 1896, le chiffre a été plus élevé et de 43.305 francs. La principale culture de la République, qui a fait négliger les plantations de cacaoyers, est celle du caféier ; le second article d'exportation est le sucre de canne.

Honduras, Salvador et Nicaragua.

La production du cacao, dans ces trois États, est encore inférieure à la consommation locale. Au Salvador, la culture du cacaoyer avait même été, pendant quelque temps, abandonnée ; elle n'a repris que depuis une dizaine d'années. La récolte qui, en 1879, n'était que de 22.000 kilogrammes, était de 50.000 kilogrammes en 1889, et le nombre des pieds plantés s'est élevé, pendant la même période, de 34.000 à 50.000.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement