Page 15

HISTORIQUE

3

rée que les provinces d'Oaxaca, de Mechoacan, de Tabasco, de Vera-Cruz, etc., payaient leur tribut à Montezuma, le souverain du Mexique, au moment de la conquête. La seule province de Tabasco fournissait par an deux mille xiquipils d'amandes, ce qui représentait environ (le xiquipil corres-

FIG.

1.

— Rameau fleuri de Theobroma Cacao.

pondant à peu près à 12 kilogs 500) 25.000 kilogrammes. Aussi Montezuma avait-il, dans ses palais, des réserves considérables, qui servaient à préparer la boisson qu on entretenait, pour lui, à toute heure du jour, dans des vases d'or. « Il usait, dit Bernai Dias de Castillo, de cette préparation fortifiante, lorsqu'il avait l'intention de visiter son sérail. » D'après Herrera, lorsque le souverain mexicain fut vaincu,

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement