Page 148

136

LE CACAOYER

cherche à s'en emparer, il échappe facilement à la main qui veut le saisir, au moyen de petits sauts qu'il exécute avec beaucoup de facilité ; il parcourt ainsi un espace de 25 à 30 millimètres environ. Si on persiste à le poursuivre, il prend la fuite... J'ai remarqué aussi que quelquefois il contrefait le mort, et cela se présente lorsqu'on le laisse libre après l'avoir préalablement tenu, pendant un certain temps, entre les doigts. » Dans les galeries qui sillonnent les graines, les branches ou les fruits attaqués, on peut trouver à la fois les larves, les nymphes et les insectes parfaits. Contre les dommages parfois très grands que les teignes ou les bruches exercent dans les graines de cacao on ne connaît malheureusement pas de remède bien efficace. On a proposé des fumigations de soufre, la benzine et la naphtaline; la mesure la plus prudente est encore, pour les producteurs, de faire leurs expéditions le plus rapidement possible, et de ne pas prolonger le temps d'emmagasinage, lorsque la récolte est terminée.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement