Page 142

130

LE CACAOYER

nombre de cacaoyers ont aussi été attaqués, en ces derniers temps, par un champignon blanc — non déterminé — dont le mycélium se loge entre l'écorce et le bois des racines. Les cacaoyers périssaient en peu de temps. Le docteur Preuss pense que, dans une grande exploitation, on pourrait circonscrire la maladie en divisant la plantation par quartiers, qui seraient séparés par des chemins de 6 à 8 mètres de largeur ; et ces chemins seraient bordés de vétiver (Andropogon muricatum) ou de toute autre plante analogue. Enfin MM. Prillieux et Delacroix ont donné, en 1894, la description, relativement complète, d'un champignon qu'ils ont trouvé sur les racines de cacaoyers malades provenant de l'Amérique centrale, le Macrophoma vestita. La maladie due à ce champignon peut, paraît-il, causer des dégâts importants dans tous les bas-fonds où l'eau stagne après une inondation. Cette inondation terminée, les feuilles jaunissent rapidement et tombent, ainsi que les fruits; puis la plante se dessèche sur pied et périt. Les individus ainsi attaqués sont généralement ceux qui ont atteint l'âge de 3 ou 4 ans. Dans les racines des plantes mortes, l'écorce est desséchée et se détache facilement de la partie ligneuse centrale. Celleci est colorée en gris de fer, d'un ton uniforme ; l'écorce présente, à l'œil nu, de petites touffes noires, d'apparence filamenteuse, qui sortent à travers de petits pertuis, creusés dans l'épaisseur de la couche subéreuse extérieure. Par une coupe transversale, on peut s'assurer que ces poils surmontent des périthèces paraissant complètement fermés, et dans lesquels sont des spores ovoïdes, hyalines, à contenu fortement granuleux, portées sur des basides filiformes, grêles, de 30 millièmes de millimètres environ de diamètre. Le mycélium qui porte ces périthèces est brun, très ramifié et très cloisonné. Il envahit toutes les cellules de l'écorce, ainsi que les tissus de la partie centrale de la racine, les rayons médullaires surtout. Dans toute cette ' région, les éléments sont tués : dans les cellules où se trouvent les filaments mycéliens, le contenu plasmique et amylifère du pareil-

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement