Page 139

LES

ENNEMIS ET LES

PARASITES

DU

CACAOYER

127

qu'on doit ensuite avoir soin de brûler. Il faut aussi prendre la précaution d'arracher toutes les racines, et de chauler le trou dans lequel on plantera, à la même place, un nouveau pied. Avant de recourir à ce moyen extrême, et lorsque les perforations de l'arbre sont peu nombreuses et récentes, on peut employer diverses solutions insecticides. Ces solutions sont appliquées sur le tronc ou sur les branches, ou à la surface des fruits, quand ces derniers commencent à se piquer. M. A. Tonduz, qui a publié divers articles sur les maladies du cacaoyer, recommande, contre les insectes, de laver les fruits avec de l'eau salée ou de l'eau de mer. Sur le tronc ou sur les branches on peut appliquer, avec une brosse, de la bouillie bordelaise ou l'insecticide Vassilières. La composition de la bouillie bordelaise (sulfate de cuivre et chaux) est trop connue pour qu'il soit nécessaire de la rappeler. Pour préparer l'insecticide Vassilières, on dissout dans 100 litres d'eau chaude 1 kilogramme de savon noir et 2 kilogrammes de carbonate de soude ; et à la solution froide on ajoute de 3 à 5 litres de pétrole, suivant la force qu'on veut donner à la composition. On évitera de toucher avec ce liquide les feuilles, les boutons ou les fleurs. M. Tonduz indique encore d'autres solutions, qui ne sont que des variantes de la précédente et qui ont donné de bons résultats. 1° On dissout, par exemple, dans 50 litres d'eau chaude, 1 kilogramme de savon de Marseille et on ajoute un demilitre de pétrole, en mélangeant et battant le tout fortement. 2° On dissout 2 kilogrammes de savon noir dans 15 à 20 litres d'eau froide, on ajoute un litre de jus de tabac et 500 grammes soit d'essence de térébenthine, soit de benzine, soit de pétrole, puis on agite fortement le tout. On l'additionne ensuite de la quantité d'eau nécessaire pour faire un hectolitre du liquide. 3° On met dans un petit baril 3 kilogrammes de savon noir et 10 litres d'eau chaude, et on agite jusqu'à dissolution complète; puis on ajoute 1.500 grammes de poudre de pyrètre fraîche, qu'on délaye avec un petit balai, et on complète avec 90 litres d'eau froide.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement