Page 12

VI

AVERTISSEMENT

son des alcaloïdes qui y sont contenus (caféine ou composés voisins), se trouvent souvent réunis sous le nom de caféiques. C'est l'histoire de tous ces végétaux, et spécialement de leur culture, de leur exploitation et du commerce de leurs produits, que nous nous sommes proposé de mettre au point de nos connaissances actuelles, en résumant et condensant tous les documents que nous avons pu nous procurer au Musée à leur sujet et y ajoutant nos observations personnelles. Dans ce premier volume — qui est le développement de notre cours professé cette année à la Chambre de Commerce de Marseille — nous nous occuperons exclusivement du cacaoyer. Un second volume, sous le titre : L'Arbre à thé et les végétaux similaires, comprendra le thé, le maté, la coca et le cat, c'est-à-dire les diverses plantes dont les feuilles sont la partie utilisée. Un troisième volume sera consacré au caféier et au kolatier, deux arbres qui sont, à vrai dire, bien distincts, à presque tous égards, mais qu'on peut — dans un groupement un peu forcé et tout artificiel comme le précédent — rapprocher par ce fait que, comme pour le cacaoyer, le siège principal des principes actifs utilités est non plus la feuille mais la graine. Musée colonial de Marseille, 1er août 1899.

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement