Page 108

96

LE

CACAOYER

mexicains pour mille arbres, qui doivent être livrés, en état de production, dans 4 ans, la plantation étant faite dans de bonnes conditions et convenablement ombragée. L'entrepreneur a, en outre, comme profit personnel, la récolte des cultures intercalaires et la première cueillette. Lorsque le planteur n'a pas recours à l'entreprise et a des ouvriers à son compte, il les paie de 5 à 8 dollars par mois, plus la nourriture ; les mille arbres reviennent alors de 70 à 80 dollars. Si ce sont des journaliers, les dépenses des six premières années sont de 191 dollars par hectare, c'est-à-dire par 750 arbres. La cueillette, la préparation et la mise en sacs coûtent environ 3 à 5 dollars par carga de soixante livres (27 kil. 600). D'autre part, les dix hectares donnent en moyenne 75 cargas, représentant 4.500 livres (2.000 kil.) de cacao marchand. La carga valant, à la plantation même, de 20 à 22 dollars, on obtient, en définitive, intérêts et frais déduits, un profit annuel de plus de 1.225 dollars mexicains (5.600 francs) par 10 hectares, sans compter le produit des cultures intermédiaires. A la Trinidad et à la Grenade, les plantations sont souvent faites, comme au Vénézuéla et au Mexique, par contrats passés entre les propriétaires et des entrepreneurs. Ce système est bien décrit par M. Landes dans un rapport présenté au gouverneur de la Martinique sur l'état de l'agriculture dans les diverses colonies des Antilles. « Les conditions dans lesquelles s'effectue ce travail sont bien comprises à la fois par le propriétaire et par l'entrepreneur. Ce dernier est généralement un travailleur français ou espagnol. Le propriétaire convient de payer l'abatage de la forêt et de laisser la terre, quand elle est défrichée, à l'entrepreneur, à qui il est permis de planter des vivres, sans payer de loyer. En revanche, il doit planter, à des distances convenables, des cacaoyers et des arbres d'ombrage. Au bout de 5 ans, il quitte le champ et reçoit 1 fr. 25 par arbre en bon état. Lorsque les entrepreneurs travaillent bien,

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Le cacaoyer sa culture et son exploitation dans tous les pays de production  

Auteur : Henri Jumelle / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université des Antilles...

Profile for scduag
Advertisement