Page 95

CHAPITRE

V.

89

nous nous m î m e s en roule de grand matin, entre quatre fusiliers c o m m a n d é s par u n caporal. Laffon marchait très-vite, mais, c o m m e j'étais achevai, j'avais b e a u c o u p d'avance sur lui. Des étalons paissaient dans une savane; ils poursuivirent la jument que je montais, je fus renversé , et légèrement blessé par une bouteille de quinquina, qui fut cassée dans m a chute. L a jument s'échappa d u parc la m ê m e nuit, et il m e fallut continuer le voyage à pied , tantôt à l'ardeur insupportable d u soleil, tantôt pénétré par les pluies abondantes de la saison. Nos habits de toile n'empêchaient pas des millions d'insectes de nous tourmenter de leurs piqûres. Je succombais, et j'aurais voulu rester sur une habitation ; mais elles sont isolées, et on n'y trouve que le logement d u maître et de la famille quelquefois réunis dans la m ê m e impossible

chambre. Il était

de nous y arrêter avec

tout n o -

tre inonde. L'appareil militaire nous signalait c o m m e deux insignes criminels. Les plus hardis trouvent souvent dangereux de montrer sans réserve leur affection o u leur estime p o u r les malheureux persécutés. Cependant, à chaque gîte, les habitans nous

marquèrent

beaucoup

d'intérêt. D a n s deux endroits, touchés de m o n état, ils m e cédèrent leur lit. A u n quart de lieue de l'île de Cayenne, la

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement