Page 94

88

CHAPITRE

V.

priai de s'informer si je pourrais , dans quelques mois, changer d'air et aller à Cayenne. Pour comprendre la réponse , vous saurez que la convention avait envoyé Burnel àl'Ilede France, pour y faire exécuter le décret qui abolissait l'esclavage. Il arriva dans la colonie; m o n frère était président de l'assemblée coloniale; il e m pêcha cet agent de descendre à terre, et il le déporta. M . Beauregard m'écrivit en ces termes : « L'agent m'a répondu q u e , quoiqu'il ait beau» coup à se plaindre de M . votre frère, qui a » signé sa déportation de l'Ile de France, il vous » accordera volontiers la permission de venir à » Cayenne, rétablir votre santé, o Je n'étais pas encore en état de voyager, et j'attendis m a convalescence pour faire cette demande. Mais, le 24 nivôse an VIII (14 janvier 1799 ) , je vis entrer chez moi le c o m m a n d a n t d u poste, tenant à la main u n arrêté, en tête duquel on lisait ces mots : Liberté, fraternité. C'était un ordre de m e rendre sans aucun délai à Cayenne, sous la garde de cinq soldats. M a d a m e Trion dit au capitaine : « Il a la fièvre, et » il ne peut voyager sans danger. » Le c o m m a n dant ne voulut rien entendre. Je fis m e s dispositions. Dès le lendemain , on m e mit c o m m e on put sur une jument, et je partis. Laffon, m a n d é c o m m e m o i , était à pied et

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement