Page 91

CHAPITRE

V.

85

le fameux émule de Robespierre. Mais Danton était u n h o m m e

franchement féroce : s'il eût

cru devoir se faire autoriser par le directoire à envoyer les déportés à la m o r t , il lui eût dit : » Expliquez-vous clairement; ordonnez-moi de » les faire mourir, et ils auront vécu. » Voyez , au contraire, avec quelle adresse, je dirais presque avec quelle élégance , Jeannet traite le m ô m e sujet. Sa lettre au ministre est u n modèle parfait de l'application des m a x i m e s adoptées par le directoire, de tuer sans faire couler le sang. Lisez: « Citoyen ministre, les instructions qui m'ont » été données par le directoire exécutif m'en» joignent de m'expliquer sur l'utilité de la dé» portation à la G u y a n e , sur les lieux o ù les » déportés seraient

le

plus avantageusement

» placés. Mais il est indispensable que je sache » parfaitement ce que l'on veut de m o i , et c o m pilent on le veut. Si les dispositions sont va» gues, si elles n'ont pas tout prévu, et si, e n » m ô m e t e m p s , l'agent chargé de leur exécution • se voit manifester une extrême sévérité, s'il » se voit reprocher u n vice de rédaction c o m m e • u n e absurdité, il en résulte pour lui beaucoup

d'embarras et de défiance. Il éprouve

» que des demi-instructions et des demi-pouvoirs » ne permettent que

des demi-mesures. T o u s

» ces inconvéniens s'évanouiront dès

que le

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement