Page 9

CHAPITRE

er

I .

3

déporté à la place de son frère, sur une simple identité de noms. O n ne lit dans aucun de ces actes des faits articulés et clairs. Il n'y a pas m ê m e une o m b r e de formes et de procédures. O n déporta c o m m e prêtres des h o m m e s qui n'avaient pas encorel'âgerequis pour la prêtrise. Les administrateurs de la Loire-Inférieure mirent

• dans le signalement d'un clerc tonsuré, n o m m é Agasse, qu'il était prêtre, âgé de vingt ans. La loi lui donnait quinze jours pour sortir de France; mais on le retint en prison jusqu'à ce que ce délai fût expiré, et alors, sous prétexte qu'il n'en avait pas profité, on le déporta sous cette qualité de prêtre , qui ne s'obtient qu'à vingt-quatre ans. Il mourut deux mois après son arrivée à Cayenne. Le déporté Dulaurent, de Q u i m p e r , traversa , enchaîné, quatre départemens. Il était âgé de quatre-vingt-deux ans. D e tous les points de la France on conduisait ces malheureux à Rochefort, lieu de rembarquement. O n déployait tout l'appareil de la terreur. O n craignait q u e , dans la route, le peuple, revoyant ces h o m m e s , anciens objets de sa vénération, n'en eût compassion. Chargés de fers, on les faisait passer pour des brigands ou des assassins. Ils furent entassés dans deux prisons de Rochefort. Ils demandèrent à être détenus

moins

étroitement ; la municipalité leur

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement