Page 78

CHAPITRE

•72

IV.

» ils ouvrent les prisons, ils mettent u n terme » aux proscriptions. Je ne jouirai pas de leur » clémence. » Je lus ensuite le post-scriptum suivant, ajouté d'une m a i n p e u ferme : «J'ouvre m a lettre pour » vous dire q u e j'ai perdu connaissance p e u de » m o m e n s après l'avoir écrite ; je ne m e porte » pas bien d u tout ; mais si j'ai toujours été prêt » à mourir à l'ordre des tyrans, je ne serai ni » moins docile à la loi universelle , ni moins » obéissant, q u a n d la nature m'appellera. » Il aurait fallu transporter sans relard le malade à Cayenne ; il n'y pouvait aller sans permission : on l'obtint ; mais ces préliminaires avaient pris u n temps précieux , et q u a n d ses amis le conduisirent à cette ville, il était déjà trop tard. 11 m o u r u t le 15 nivôse an VII (4 janvier 1799), p e u de temps après y être arrivé. Les h o m m e s qui , après s'être attiré l'estime du peuple dans le m a n i e m e n t des affaires p u bliques , n'ont reçu de lui a u c u n appui q u a n d les factions les ont

o p p r i m é s , l'ont

accusé

d'ingratitude et d'injustice. Ils étaient victimes de leur d é v o û m e n t à ses intérêts , et ils p e n saient que cet a b a n d o n était honteux pour le peuple lui-même. P o u r m o i , qui n'ai jamais cherché la faveur populaire, je suis loin de m e plaindre

de

l'indifférence

avec laquelle

mes

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement