Page 77

CHAPITRE

IV.

71

» barbarie. Q u a n d le rapporteur, dit-il , a mêlé » les mots de clémence, d'humanité, de justice, » à des propositions atroces, j'ai voulu écrire ce » que j'entendais, et la p l u m e est tombée de m a » main. J'ai vu le sourire sardonique

sur les

» lèvres de celui qui enfonce le poignard. » O n répondit à R o n c h o n qu'il était u n royaliste, et le projet passa. Meilland fit au conseil des anciens u n discours où il ne craignit point d'anim e r le raisonnement par des expressions que l'amitié seule avait p u lui fournir. R o u c h o n et Meilland n'obtinrent pas le succès d û à leur courage. Q u e leurs n o m s

soient toujours en

honneur parmi nous! L a barbarie de ce décret ne peut s'excuser, car ceux qui le rendirent n'ignoraient pas les ravages que la déportation avait faits à Sinnamari. N o u s n'en étions pas plus à l'abri dans d'autres parties de la colonie. Gibert-Desmolières, m e m b r e d u conseil des cinq-cents , avait été relégué sur une habitation peu éloignée de Cayenne. Il y avait quelques noirs , mais aucune créature humaine dont la conversation

pût le distraire de ses peines.

Cette solitude entretenait sa mélancolie. Il m'écrivait souvent, et il termina par ces mots sa dernière lettre : « 11 vient un temps où de n o u » veaux despotes ont intérêt à faire les d é m e n s ;

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement