Page 66

60

CHAPITRE

III.

L'Indien n'est pourtant point l'ennemi qui nous m e n a c e , et nous ne dirons pas c o m m e Ovide : « Dès que d u haut de sa guérite , la sen» tinelle a donné le signal d'une tremblante main, »nous revêtons nos armes (1). » C'est d u L u x e m b o u r g que partent les poisons qui nous tuent. « La Sarmatie était, c o m m e la » G u y a n e , u n des lieux les plus tristes de l'uni» vers. Les h o m m e s , à peine dignes de ce n o m , » y sont plus féroces que les loups. E n n e m i s » des lois, ils font céder la justice à la force, » et le droit opprimé succombe sous le glaive (2). » Les moustaches, suivant Ovide, donnaient u n air horrible aux Sarmates; mais nos Galibis n'ont point de barbe. (1)

N a m dedite specula custos ubi signa tumultus , Induimus trepida protinus a r m a m a n u ; Hostis habens arcus imbutaque tela veneno , S æ v u s anhelanti m œ n i a lustrat equo. (Trist., IV, 1 , 75 sqq.)

(2)

Sive locum specto , locus est inamabilis ; et q u o Esse nihil toto tristius orbe potest. Sive h o m i n e s , vix sunt h o m m e s hoc nomine digni, Q u a m q u e lupi sævæ plus feritatis habent ; N o n metuunt leges , sed cedit viribus æ q u u m , Victaque pugnaci jura sub ense jacent. Pellibus et laxis arcent male frigora, braccis , O r a q u e sunt longis horrida tecta comis. (Trist.,

V , 7, 43 sqq.)

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement