Page 63

CHAPITRE

Virgile à Ovide;

III.

57

mais, banni à Sinnamari,

c o m m e Ovide chez les Sarmates , je négligeai u n peu Virgile et je lus Ovide tout entier; je suis m ê m e loin de m'écrier : Ignoscite, M u s æ !

11 n'y a que les déportés à la Guyane four qui rien ne soit perdu dans les écrits de l'ingénieux et savant banni. Ovide est au premier rang parmi les grands poètes. Il est plus que poète à Sinnamari : il devient notre a m i , notre compagnon, et nous partageons les m a u x qu'il éprouva, il y a dix-neuf siècles. Nous ne lisons pas une page écrite par lui, à T o m e s , qui n'ait quelque rapport avec notre situation. J'ai c o m m e n c é à traduire les Tristes; je vous envoie quelques fragmens d u latin. J'y joins m ê m e m o n français, quoique je sache que vous n'en avez pas r

besoin; mais c est pour mieux vous assurer de l'emploi que je fais de m o n temps. La f e m m e d'Ovide voulut aussi le suivre ; il l'en empêcha. « Quel bonheur qu'elle ne m'ait point accom» pagné ! c'eût été pour moi souffrir deux fois » la mort; que je périsse, puisqu'elle est sans » danger. Je survivrai dans la moitié de moi» m ê m e ; qu'elle vive, qu'elle aime son époux, » même

absent, puisqu'elle ne peut l'aimer

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement