Page 59

CHAPITRE

III.

53

vous voulez, après. J'ai toujours fait vanité d'être ponctuel, et je voulais en laisser un témoignage après moi, « Jamais il ne se fit attendre , » Et quand le tombeau l'appela , » Il lui répondit : M e voilà ! » E t ne craignit point d'y descendre. »

J'avais une fièvre grave, accès, redoublem e n s ; mais je comptais sur un

régime sage

pour m'en guérir. Combien d'autres fièvres ont troublé m o n repos ! Fortune , ambition, orgueil, a m o u r , jalousie, vous avez fait le tourment de m a vie ! Quelques jouissances, les années, l'expérience , m'ont apporté leurs secours, et je ne suis peut-être que trop bien guéri. Pendant m a maladie , j'étais attristé par une solitude oisive et un silence rarement interr o m p u . M a d a m e Trion m'apporta des oiseaux. Presque tous ceux de la Guyane ont u n chant aigre et monotone. Je m e

rappelai alors u n

instrument que j'avais vu à Philadelphie. Je dressai au rabot une planche longue de trois pieds, large de huit pouces, Je collai des chevalets à deux pouces de chaque extrémité, et j'y adaptai huit cordes de boyau , et autant de fils de laiton. Des chevilles servirent à les accorder. La lyre fut suspendue verticalement entre

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement