Page 56

CHAPITRE

Mort

d'Adèle Robineau. —

TROISIÈME.

Maladie. —

R i m e s franaçises.

Vers latins. — Ovide relégué à T o m e s . — Brouette.

Fructidor an VI

(septembre 1798). —

Voilà

donc la première année de m o n bannissement finie ! et puisque j'ai refusé deux fois d'y mettre u n terme en fuyant, il durera peut-être jusqu'à m a mort. Quoi qu'il en arrive , je suis déjà assuré que j'ai adopté u n plan de vie convenable à m a situation. M e s livres, m e s outils, m e s pinceaux , m'ont efficacement garanti de toutes réflexions tristes. M o n temps n'est pas perdu pour m o i ; et peut-être il ne le sera pas entièrement pour m o n pays , si je dois u n jour y revenir. Quelque temps après le départ d'Adèle Robineau, nous apprîmes son sort. Arrivé à Surinam, avec le prêtre qu'il était parvenu à enlever de C o n a n a m a , il fut accueilli par les colons hollandais ainsi que le méritaient son courage et son humanité. Jeannet, au contraire, devait s'irriter de tous les efforts qu'on ferait pour diminuer le n o m b r e de ses captifs. O n ne prévoyait pas

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement