Page 54

48

C H A P I T R E II.

embarquer clandestinement avec lui pour Surin a m , en profitant des vents et des courans. Il eut peine à revenir de son étonnement, quand il apprit que nous étions fermement résolus a ne pas fuir. Après tant d'efforts heureux, nos refus étaient ce qu'il avait le moins prévu, Les fatigues, et peut-être le chagrin qu'il éprouva, lui causèrent une violente maladie. Il se rétablit , et après quelque temps de séjour dans la colonie, il repartit. Mais, pour ne pas perdre entièrement le fruit de son généreux dévouem e n t , il parvint à faire évader avec lui u n bénédictin. Nous échangeâmes quelques livres. Adèle n'avait pas voulu, dans sa périlleuse navigation, se séparer d'un Virgile complet; je l'obtins pour u n très-beau Milton, et je crus avoir fait u n excellent marché. e

2 jour complémentaire an VI 1798). —

Je viens de perdre B

de m e s amis. A

(18 septembre , u n prêtre

l'agonie, il demandait encore

une année au ciel, à la nature : « Une seule an» née ! disait-il ; je ne sais qu'à demi ce que j'ai »besoin de savoir tout-à-fait; une année m e » suffira peut-être. » Qu'est-ce qu'une

année?

c'est à peine quelques jours ; celle qui va finir ne m'a pas paru longue, et c'est le travail qui l'a abrégée. Mais rien ne m'apprend ce que B..... voulait savoir avant de mourir.

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement