Page 53

CHAPITRE

II.

47

1798), entrant chez Laffon, je fus frappé de la vue d'un jeune h o m m e de la taille la plus avantageuse et d'une figure extrêmement belle. Il avait environ vingt ans. Il était environné de cinq ou six sauvages étrangers rangés à ses pieds. Il se leva et m e salua d'une manière qui annonçait plus d'habitude des salons de Paris que des cases des Indiens. Ses vêtemens grossiers étaient dans u n grand désordre, et couverts de vase et de poussière. Laffon m'apprit qu'il s'appelait Adèle-Louis Robineau. Il avait connu en France m o n compagnon et sa famille ; transporté d'une courageuse indignation, il avait entrepris de l'arracher à la captivité. Il s'était rendu de France à Boston, et ensuite à Surin a m . D e là, il lui avait encore fallu arriver à Sinnamari, malgré les vents et les courans. Il avait loué une pirogue et six Indiens, et, dans cette frêle embarcation, luttant contre les élém e n s , il avait enfin atteint notre demeure, à travers des difficultés et des périls qu'on peut imaginer. Ce héros de l'amitié était parvenu jusqu'à nous en déguisant, sous des prétextes trop longs à détailler, le but de son voyage. Il avait rempli la partie la plus difficile de sa dangereuse

tâche; il s'applaudissait

d'avoir

triomphé de tant d'obstacles; il croyait que nous allions recueillir le fruit de ses travaux, et nous

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement