Page 49

CHAPITRE

IL

43

»conduit à Cayenne,, et sévèrement gardé pen» dant quatre mois. M . Turgot se hâta de re» tourner en France. La frégate qui le portait » passa à la vue des îles. Les cris des émigrés »l'appelaient; il répondit : «Je ne puis suppor» ter la vue de tant de m a u x , » et il poursuivit » son voyage. » Le courage d'un h o m m e public consiste h » braver la peste m ê m e , si elle attaque ceux » dont le soin lui est confié. Le chevalier Turgot » a laissé ici la réputation d'un honnête h o m m e » et d'un administrateur incapable et faible. II » n'est resté à la Guyane que trente-cinq familles » de cette malheureuse expédition. O n procura » des moyens de retour à environ trois mille »individus, qui, rebutés de tant de misères, » voulurent revenir en France et en Allemagne. » Il fallait qu'une victime pût absoudre , aux » yeux d u public, le duc de Choiseul de l'im» prévoyance avec laquelle on avait procédé. » Le n o m de Turgot était justement révéré, sa » famille en crédit ; on ne songea pas m ê m e à » reprocher au gouverneur sa désertion d u poste » d u danger. » L'orage tomba uniquement sur l'intendant, qui n'était pas, en effet, sans reproche. Mais , quinze ans après , lorsque M . de Choiseul était sans crédit, Chanvallon c o m m e n ç a à recevoir

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement