Page 39

CHAPITRE

II.

33

maudirent les h o m m e s civilisés qui se plaisaient à tourmenter aussi cruellement d'autres h o m mes. Réunir à nous les nouveaux venus, c'était nous apporter la contagion; mais, dans des circonstances aussi fâcheuses, il était difficile de faire autrement. O n mit le feu aux cases de C o n a n a m a , et le changement de résidence ne

diminua pas la

mortalité. D'ailleurs, il n'y avait à Sinnamari aucun local suffisant. Six dyssentériques furent étendus sur de la paille , abrités par u n mauvais appentis. O n leur apportait quelques alimens , et on ne leur donnait a u c u n des soins qu'exigeait leur état. Bientôt le soi ne fut qu'une fange. Ils périrent tous , à l'exception d'un seul. Voici les détails transmis à l'agent d u directoire par l'officier m ê m e qui commandait à Sinnamari: « Sinnamari, 2 nivôse an V I I (22 décembre 1 798).

» L'hôpital est dans l'état le plus déplorable ; » la malpropreté et le peu de surveillance ont » causé la mort à plusieurs déportés. Quelques » malades sont tombés de leur h a m a c pendant » la nuit, sans qu'aucun infirmier les relevât; » on en a trouvé de morts ainsi par terre. U n » d'eux a été étouffé, les cordes de son h a m a c » ayant cassé d u côté de la tête, et les pieds » étant restés suspendus. том.

II.

3

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement