Page 35

CHAPITRE

II.

29

» neraient à quelques souches de bétail , à des »outils aratoires et à des instrumens de chasse » et de pêche. L a dépense serait en tout de »2,133 francs. » ( Pour seize h o m m e s dont tous les biens étaient séquestrés, quelle générosité ! ) « Alors les déportés demeureraient char» gés de se loger, de se procurer des travailleurs, » en les louant de gré à gré, et de les solder; » mais, en leur admettant quelques m o y e n s » pécuniaires , quel nègre voudra quitter

un

» canton habité pour aller s'isoler avec eux ? » O n avouera que des déportés tels q u e ceux »qui viennent de m'être confiés, ne sont pas » plus disposés qu'ils ne sont propres au genre » de travail qu'on paraît attendre d'eux. D'un «autre côté, il est politique de ne point les » laisser au milieu de citoyens dont ils ont cessé » de faire partie, et de les tenir assez isolés pour » qu'ils ne puissent pas inquiéter le gouverne» ment. » Peut-être aussi espère-t-on que dans cet iso» lement forcé, n'ayant de ressources que dans «le travail manuel, la nécessité de s'y livrer » suppléera au défaut de volonté, et produira » peu à p e u les m ê m e s effets qu'un choix libre, » spontané.

Si telle est l'espérance d u direc-

» toire, et l'idée qui a déterminé les ordres que » j'ai reçus concernant l'établissement définitif

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement