Page 323

ANNEXES.

317

boisson. O n arrange ses bras et ses mains c o m m e s'il le tenait. Ils s'assemblent alors autour de cette figure, c o m m e pour accomplir quelque devoir religieux. Ils font des adieux au mort pendant que des f e m m e s se lamentent et versent des larmes. Après cette cérémonie, qui dure environ u n e heure, on retire tous les os, on les fait calciner sur u n plateau de terre cuite, ils sont pilés dans u n mortier de bois : la poudre o u les cendres sont passées par u n tamis et jetées dans u n grand vase plein de leur boisson ordinaire. Ils boivent ce breuvage avec ces cendres et témoignent leurs regrets par des discours accompagnés de cérémonies lugubres. Il y a près de leur village u n e m o n t a g n e appelée Conyarionaca : ce ne sont que des rochers entassés, o ù il ne croît aucune plante. Q u a n d on est au s o m m e t , o n découvre vers l'ouest une grande chaîne des montagnes. Les Indiens nous ont dit qu'en allant a u sudouest, de l'autre côté de la rivière O n a h o n i , il y a u n e suite de villages rocouyens et de nations amicouanes et apuradles, toutes amies et alliées ; elles c o m m u n i q u e n t entre elles par u n beau c h e m i n , et s'étendent jusqu'auprès d e la chaîne de montagnes dont je viens de parler. Ils disent aussi que ces nations ont établi u n

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement