Page 317

ANNEXES.

311

portionnée. Elles sont absolument

n u e s , et

n'ont pas le petit voile qui est en usage chez les autres nations. N o u s étions des êtres si nouveaux pour elles, que pendant les deux premiers jours elles paraissaient u n peu e m barrassées en

nous

abordant ; mais depuis

je n'ai p u remarquer que leur nudité leur causât de la gêne et alarmât leur pudeur. Elles nous approchaient, se mêlaient avec n o u s , c o m m e si elles avaient été habillées. Les h o m m e s ont le caractère très-grave et très-sérieux, et je n'en ai jamais v u rire aucun. Les f e m m e s , au

contraire, sont très-

gaies et ont beaucoup de douceur, elles sont sans cesse à folâtrer entre elles, car elles se mêlent

très-rarement

parmi

les

hommes.

Ceux-ci ont u n ton dur et des gestes trèsanimés, la voix forte, et, q u a n d ils parlent, ils se frappent la poitrine. A leurs gestes et à leur ton , o n dirait qu'ils sont fâchés. L e chef a toujours l'air en colère lorsqu'il donne des ordres, et il les répète avec énergie et véhémence. Leur langage a plus de douceur dans la bouche des f e m m e s , et leurs paroles ne sont pas accompagnées de la m ê m e action. Il m'a paru que les h o m m e s étaient au n o m bre d'environ quatre-vingts, n o n compris les vieillards et les jeunes gens.

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement