Page 298

292

ANNEXES.

Pour ton propre repos reste long-temps captive, Si la captivité prolonge ton erreur.

Unis d'opinions, quoique d'humeurs contraires, Brotier de peu de jours survit à Villeheurnoi; Jusqu'au dernier moment gardant leurs caractères , Ils expirent tous deux en demandant un roi.

Ces fureurs des partis victimes déplorables, Accusés une fois, et deux fois condamnés, Leur mort est imputée à des juges coupables; Ceux qu'on punit deux fois meurent assassinés.

Redites maintenant, tyrans atrabilaires, Que c'est le poignard seul qui fait les assassins; Relisez maintenant vos édits sanguinaires , Et dites que le sang n'a pas rougi vos mains.

J'étais près d'expirer : déjà les cantharides, Ministres de douleurs et de soulagemens, Refusaient leur secours à des membres arides, Et délaissaient un corps brisé par les tourmens.

Je voyais de m o n lit l'avide cimetière O ù sont ensevelis tant d'amis malheureux;

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement