Page 283

ANNEXES.

277

est aussi fausse que la précédente. Il est vrai qu'au mois de juin 1791 , je fis u n voyage en Suisse. L e maréchal de Castries, qui était alors à O u c h y , près de Lausanne, m'avait invité à m'y rendre. Il était m o n patron depuis 1769, époque de m e s premières études diplomatiques à Ratisbonne. J'étais à Lausanne q u a n d nous apprîmes que Louis X V I venait d'être arrêté à Varennes et r a m e n é à Paris. Je m e hâtai de rentrer en France. Les décrets contre l'émigration ne furent rendus que plus d'un an après (1). Enfin, je lis ce qui suit dans la Notice : « Il a » été (Barbé-Marbois) intendant à Saint-Do» m i n g u e pendant cinq à six ans , et toujours » en mauvaise intelligence avec ses collègues.» J'ai été à Saint-Domingue le collègue de cinq gouverneurs, qui se sont succédés pendant m o n administration. Les actes publics attestent qu'une parfaite union a régné entre quatre de ces collègues et m o i . U n des cinq voulut administrer seul, et après peu de mois , la rupture entre nous éclata. L'union si désirable entre deux autorités , nécessairement conjointes , ne put se rétablir. U n e colonie impor-

(1)Accusalion formellement renouvelée pendant que j'étais à Sinnamari. (Voy. p. 230 du Journal.)

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement