Page 279

ANNEXES.

273

langage tiendront désormais les ennemis de la république? Et si des paroles semblables à celles q u e je viens de citer se fussent trouvées dans m e s écrits, pourrais-je dire aujourd'hui qu'on n'a pas l'ombre d'un reproche à

me

faire ? A h ! rappelons-nous, au contraire , le serment que nous avons fait de ne violer jamais cette loi fondamentale, et de la défendre au péril de la vie. L é peuple français n'a pas perdu l'habitude de son antique respect pour les sermens; il hait ceux qui les violent; il prise ceux qui les observent religieusement; il juge, dans la simplicité de son entendement, qu'une constitution inviolable et confirmée par serment, est celle qu'on ne peut violer sans parjure, et n o n celle qu'il serait stupide d'invoquer. Entre ces deux

constitutions, je ne

reconnais que celle d u peuple. D a n s l'état de nature, la juste appréhension de la violation d'un pacte le rend invalide. C'est ce qui arrive entre deux nations , parce qu'il n'y a pas u n magistrat supérieur à toutes deux , qui garantisse l'exécution d u traité, m a i s , dans l'état social , il n'y a point de contrats plus saints et plus obligatoires que ceux par lesquels u n e nation a voulu se lier envers elle-même et envers ses propres magistrats. Ces pactes sont inviolables , c'est par la raison qu'il y a une puisT.

H.

18

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement