Page 270

264

ANNEXES.

duits chez le ministre de la police Sotin. N o u s lui fîmes observer qu'il y avait erreur; que l'ordre d'arrestation indiquait u n e autre m a i son , d'autres individus. Il le reconnut, nous dit que cela ne faisait rien , qu'après ce qu'il avait pris sur lui, un peu plus ou un peu moins de compromission n'était pas une affaire. Sur cette explication , nous fûmes tous sept conduits au T e m p l e . Mais de ce n o m b r e il n'y a que Laffon, Tronson et m o i qui ayons été envoyés à la Guyane. Des quatre autres, deux étaient députés des départemens dont les élections ont été déclarées nulles. Ils ont été m i s en liberté, et sont retournés paisiblement dans leurs foyers. D e u x autres étaient, c o m m e nous, depuis d e u x a n s , m e m b r e s d u conseil des anciens. Ils ont repris leurs fonctions législatives. L e traitem e n t de ces quatre citoyens prouve clairement que ce n'est pas de la maison d u citoyon Laffon président que le rapporteur a voulu parler ; q u e nous n'y conspirions pas, et q u e c'est u n e expression figurée dont il s'est encore servi. C'est par cette analyse facile q u e le conseil eût démêlé u n e question qu'on tenterait en vain d'embrouiller; il n'eût pas souffert qu'on en changeât l'état et les termes, qu'on ne produisit en témoignage qu'un fantôme qui s'évanouit q u a n d on en approche , et q u e , pour

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement