Page 25

CHAPITRE

II.

19

nous avions fait arranger par des terrassiers u n petit terrain pour nous servir de promenade. J'avais été le conducteur de ces travaux, et l'on admirait m a petite chaussée; mais , après l'avoir vue très-fréquentée , j'y étais dans la solitude. Je redoublai d'assiduité au travail, dans l'espoir d'écarter des réflexions accablantes. Je cherchai aussi à m e distraire par des promenades dans la forêt. J'y éprouvai, u n jour, plus de tristesse qu'à l'ordinaire. J'en sortis; j'errai sans but, pendant une heure ou d e u x , dans ces savanes m a récageuses et presque sans limites qui environnent Sinnamari. Je ne m'y trouvai pas moins solitaire que dans le bois. Éloigné des maisons, je m'égarai; je jetai quelques cris; ils furent prolongés par des échos imparfaits , mais aucune voix ne répondit à la mienne. Je n'entendais que le bruit de m e s pas , et celui que faisaient des roseaux desséchés que je brisais en marchant. J'aurais p u croire être seul ou perdu dans ce nouveau m o n d e . L e soleil reparut au moment m ê m e

où il allait se coucher. Je re-

connus que je tournais le dos à Sinnamari, et j'en repris le chemin. Toutes les pertes que nous faisions étaient autant d'avertissemens, et la mort ne pouvait être imprévue pour moi. Ces funérailles, dont j'étais toujours

le conducteur, m'indiquaient

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement