Page 241

CHAPITRE IX. que fait votre

235

pays. Nous laissâmes aller ce

navire. Peu de jours après, nous en arrêtâmes u n autre venant de Boston, et il fut moins heureux. Ses papiers portaient qu il pourrait courir sur tous les navires français qu'il rencontrerait et les capturer. Celui-ci n'avait pas une once d e poudre ; mais cette formule hostile détermina notre capitaine à le traiter en ennemi. L'équipage fut mis sur la Sirène; et c o m m e la prise était de fort peu de valeur, on la brûla, après en avoir tiré quelques rafraîchissemens.

De

notre bord , les prisonniers contemplaient les flammes

qui consumaient leur fortune. Navi-

gateurs paisibles et désarmés, ils nous disaient : « Quel

mai pouvions-nous

vous faire? Quel

» avantage tirez-vous de notre ruine? » Ils étaient d'un pays o ù j'ai tant d'amis, o ù vous êtes née, et je les voyais dans le malheur au m o m e n t o ù le mien finissait. Je m'approchai d'eux, je leur dis qu'ils seraient bien traités et mis sur le premier navire neutre que nous rencontrerions. Le capitaine de la frégate s'empressa de seconder nos bonnes intentions. Les sondes et la m e r nous indiquent la proximité de la terre; notre impatience ne peut se concevoir. Nous voilà au m o m e n t de revoir nos familles, nos amis , après cette longue et cruelle

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement