Page 240

234

CHAPITRE

IX.

N o u s levons l'ancre le 5 pluviôse an VIII ( 23 janvier 1800), et, après vingt-six mois de séjour à la G u y a n e , je perds de vue les lieux de m o n bannissement. C'est d u vaisseau que m o n journal, interrompu

je finis

par les apprêts d u

départ. Je veux que vous puissiez connaître m a vie entière jusqu'au m o m e n t où nous serons réunis. L'état-major de la Sirène est empressé à nous faire perdre le souvenir des mauvais traitemens que le capitaine de la Vaillante nous fit éprouver. A u c u n événement fâcheux ne trouble notre traversée, et les vents la favorisent. Nous avons fait cependant quelques rencontres. L a première est celle d'un navire américain. N o u s étions peu éloignés des Antilles, et, quoique pressés de quitter ces parages, que sillonnent dans tous les sens les escadres anglaises, nous hélâmes ce navire. Il venait de New-Yorck. N o u s lui fîmes les questions d'usage : « Quoi de nouveau ? — « U n grand malheur. » —

« Quel malheur? » La

trompe à la voix rauque et lugubre nous renvoya cette triste réponse : « Washington

is no

more. » J'appris ainsi, en traversant l'Atlantique, la mort d'un grand h o m m e qui m'honorait de son amitié. 11 en avait beaucoup pour vous, Élise, et nous déplorerons ensemble la perte

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement