Page 230

224

C H A P I T R E IX.

pas été corrompus par les mauvaises habitudes de leur première condition. Je m'aperçus qu'il était privé de l'usage d u bras droit, et, c o m m e il est très-brave, je crus d'abord que c'était l'effet d'une blessure reçue en servant son pays. O n m e détrompa. O n voit avec une sorte de respect l'homme mutilé dans les combats ; ses cicatrices m ê m e semblent orner sa personne. Mais u n querelleur, blessé dans une rixe, u n tapageur borgne o u m a n c h o t n'excitent aucun intérêt. Les passeports que

Victor nous

apportait

étaient datés d u 16 fructidor an VII (2 septembre 1799)« Ils nous enjoignaient d'alleràl'île d'Oléron, en exécution de l'arrêté du 28 nivôse an VII (17janvier 1799). A u mépris des vents, des ouragans et des flottes ennemies, ils portaient la formule d'usage : Ne souffrez pas qu'il s'écarte de sa route. Aller à Oléron, c'était bien être toujours relégués. Mais ce lieu, malgré ses fièvres endémiques, n'avait rien de redoutable pour n o u s , qui avions résisté à Sinnamari. D e retour à notre habitation, nous y fûmes visités par nos amis. Les marques de leur affection n'étaient plus une faveur accordée à des bannis; les gens timides ne se cachaient plus en venant nous voir. Le concours fut si général,

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement