Page 227

CHAPITRE

IX.

221

1799). C o m m e à l'envi, les deux pouvoirs suprêmes , foulant

aux

pieds la constitution,

avaient détruit la base fragile sur laquelle paraissait élevé u n fantôme d'ordre, et cette illusion., qui souvent supplée à la force réelle , s'était évanouie. L'insuffisance et la faiblesse du gouvernement était démontrée, et l'épreuve fatale que nous avions été forcés de faire de la constitution de l'an III fut consommée. L'officier, poursuivant son récit, faisait entendre les n o m s des consuls Roger-Ducos, B o naparte et Sieyes. Ce dernier avait coopéré à notre déportation : je connaissais peu les deux autres, et je ne savais encore ce que je devais augurer de ce grand changement. U n e autre nouvelle fut donnée par le messager venu de la frégate: c'est que le gouvernement avait n o m m é u n successeur à Burnel, que ce nouvel agent était à bord de la Sirène, et que c'était Victor Hugues. A ce n o m , la consternation s'empara des colons, et la nouvelle vola aussitôt jusqu'à nous. Des souvenirs terribles leur firent craindre les calamités qui ont accompagné plusieurs des actes de cet administrateur. Quelques-uns furent si épouvantés, qu'ils proposèrent de s'opposer à son débarquement. Des avis plus prudens l'emportèrent, et nous y joignîmes les nôtres. Hugues descendit à terre le 17 nivôse an

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement