Page 20

14

C H A P I T R E II.

tages. Il me c o m m u n i q u a une de ses lettres : elle prouverait, s'il en était besoin, combien est cruelle une peine qui arrache u n père de famille à sa f e m m e et à ses enfans, et que ce supplice, déjà si odieux quand il est infligé sans accusation, sans

jugement, l'est bien

davantage

quand il frappe tant d'autres innocens. « Attends-moi pour tous les arrangemens » de notre habitation. Je veux m e charger de » tous ces soins. T u sais que je ne suis point » difficile, et d'ailleurs , auprès de toi, je ne dé» sirerai plus rien. » A h m o n Dieu! quel heureux jour que ce» lui où je te reverrai! Si nous débarquons à » Cayenne, je m e rembarque le m ê m e soir pour » Sinnamari. J'arriverai au matin, et je présen» terai tes enfans à ton réveil. N e sois inquiet » de rien. J'ai payé m o n passage; le capitaine » attend ses instructions. M e voilà à la fin de » m e s peines. Je n'ai pas plus d'inquiétude que » si j'allais à une lieue dans une bonne voiture. » Si nous tardons, n'en sois point alarmé; ne » t'en prends qu'aux vents. Les Anglais ne sont » pas sûr nos côtes en ce m o m e n t , la Médée » est bonne voilière et passe partout sans qu'on » puisse l'arrêter. » Adolphe veut t'écrire aussi; sa bonne Pi-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement