Page 199

CHAPITRE VII.

193

sa société ; et s'il veut converser avec des h o m m e s qui comprennent son langage, il faut qu'il aille les chercher dans le voisinage. E n m e promenant près d'une de ces habitations , j'aperçus dans une baie, formée à l'embouchure de la rivière, quelques nègres et deux Indiens qui m e parurent fort occupés. Je m'approchai, et je vis qu'ils pêchaient une quantité considérable de poissons qui se laissaient prendre à la main. Je sus qu'ils les avaient enivrés avec d u mécou. Cette plante est une liane dont le suc est laiteux. O n en frappe ou bien on en c o m p r i m e fortement l'écorce, et puis on agite les branches dans l'eau de la m e r , pour y mêler leur suc. Presque aussitôt le poisson se m e u t en tout sens, se heurte contre le rivage, va et revient, et finit par flotter à la surface de l'eau. Il n'est point m o r t , il est assoupi ; son instinct est égaré , et on le prend c o m m e l'on veut. L'enivrage est interdit par les réglemens , mais on néglige aujourd'hui de les faire exécuter. Cette pratique était connue des anciens. Platon veut qu'il soit permis de pêcher partout, si ce n'est dans les eaux sacrées, et pourvu qu'on s'abstienne d'user de certaines compositions de sucs. N o u s fîmes connaissance , sur l'habitation т о м . II.

10

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement