Page 194

188

CHAPITRE

VIII.

Dès qu'il m'eut quitté, je m'égarai ; m o n nègre avait pris les devans ; je n'avais point de boussole ; la nuit tombait, et je ne savais quelle direction suivre dans u n bois très-fourré, où les sentiers se croisaient. Je commençais à éprouver la faim et la soif ; je mesurais la hauteur d'un arbre; c'était un asile contre les tigres, et je m e proposais avec anxiété d'y passer la nuit, quand je fus averti, par la voix d'un h o m m e et par les cris de quelques volailles , que je n'étais pas loin de la ménagerie où je devais coucher. Il n'y a point de mélodie plus agréable que la voix humaine pour celui qui a craint d'être seul et perdu dans u n désert. Je fis quelques pas, et je rencontrai l'abbé W a g n e r , déporté établi sur cette habitation. Il chassait les bœufs et les vaches, et les rassemblait dans le parc. La sueur, la poussière et la boue l'avaient rendu méconnaissable. L'abbé m e dit : « O n m'a d o n n é , sans condi»tion, l'hospitalité, j'ai cru devoir reconnaître » ce bienfait en m e rendant utile. » M o n Journal était, dans m e s voyages, le principal objet de m a sollicitude, et vous voyez , par les détails qu'il contient, qu'il m'importait, en le dérobant à la vue des émissaires de l'agent, de le conserver pour vous , Élise, et pour notre Sophie. Il ne contient cependant pas u n m o t qui puisse autoriser des juges impartiaux à me

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement