Page 192

186

CHAPITRE

VIII.

L a leçon lui fut répétée mille fois, mais sans succès. La confusion se mit dans la tête de l'écolière ; elle ne proféra que des syllabes dénuées de sens ; elle oublia m ê m e ce qu'elle avait si bien su ; et, pour avoir voulu lui apprendre trop de choses à la fois, Rodrigue n'en fit qu'une ignorante. Et nous, m a chère

Sophie, nous qui

jouissons d u privilége de la raison , rien ne nous e m p ê c h e d'apprendre dans le m ê m e temps des choses différentes ; mais vous que ce qui est vrai, et n'apprenez rien de ce qu'il vous faudrait ensuite oublier. N o u s ne quittâmes Sinnamari que le 14 thermidor an VII ( 1

er

août 1799). N o u s prîmes

congé de ces déportés qui avaient depuis u n an partagé notre bannissement, de ces bons habitans dont l'affection ne s'était jamais démentie, et que nous ne devions plus revoir. J'eus le c œ u r serré en disant adieu à m a d a m e Trion, que m o n amitié comptera toujours parmi m e s sœurs , et dont l'hospitalité, la tendresse

et les soins

m'ont conservé la vie (1). Je quittai, pour n'y plus revenir, ce lieu où m e s ennemis s'étaient proposé de m e tenir jusqu'à la mort. U n Galibi courut après m o i ; il m e

(l) Celle excellente amie est morte peu de temps après mon

départ de la G u y a n e .

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement