Page 19

CHAPITRE

II.

13

» nous y fera point de visites périodiques pour » s'assurer que nous n'avons pas fui. N o u s trou» verons d u

moins

dans

la mort u n repos

» éternel après les vicissitudes et les tourmens » inséparables de la vie. » Telle était la philosophie et la tranquillité de Rovère, et je ne les vis jamais troublées. Il avait une hôtesse hargneuse, bruyante et habituellement en querelle avec tout le voisinage. J'étais allé le voir u n jour qu'il avait lafièvre: tout à coup nous entendons des menaces, des injures , des cris, et le fracas de quelques coups donnés et reçus. Je veux courir vers le lieu d u tumulte : « N e vous dérangez pas, m e dit-il, c'est » m o n hôtesse qui cause avec une de ses amies. » Sa patience était soutenue par l'espoir d'un soulagement prochain. Nous nous étions tous opposés au départ de nos f e m m e s , qui, sans être détournées par les dangers de la navigation, de la guerre et d u climat, avaient projeté de fréter u n navire pour venir nous joindre à la Guyane. M a d a m e Rovère ne fut point arrêtée par les défenses de son mari, et résolut de se réunir à lui. Les lettres qu'elle lui écrivait annonçaient tant d'empressement, qu'il prit le parti d'en être satisfait; et oubliant les inconvéniens

sans n o m b r e d'une pareille détermi-

nation, il ne voulut plus en voir que les a van-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement