Page 177

CHAPITRE VII.

171

relatifs à celles de l'Amérique doivent être mis au rang des fables. L e gouvernement

français a plusieurs fois

envoyé des voyageurs chez les Indiens, et cherché à connaître l'intérieur de la Guyane. Le dernier voyage fut entrepris il y a huit o u neuf ans. Des blancs instruits, accompagnés d'Indiens et de nègres, remontèrent l'Oyapok , et ne

quittèrent leurs canots

qu'auprès

ses sources. Ils continuèrent leur

de

voyage à

pied, et après quatre jours de marche dans u n espace d'environ quinze lieues, ils s'assurèrent qu'il n'y

avait que

quelques

lieues

de distance entre les sources de cette rivière et une des branches d u Maroni. M . Mentelle, avec qui je suis en correspondance, a rendu beaucoup de services à la géographie de ces contrées, et il a toutes les connaissances nécessaires pour une expédition de ce genre. 11 était à la tête de celle-ci. Les voyageurs pénétrèrent jusqu'à environ cinquante lieues dans l'intérieur.Ilstrouvèrent le pays

entièrement

désert ,

à

l'exception

d'un seul village indien, dont tous les habitans s'enfuirent à leur approche. Ces sauvages n'avaient eu aucune communication avec les E u ropéens; on ne vit dans ce lieu que des ouvrages et meubles de leur propre industrie. Les

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement