Page 168

162

CHAPITRE VII.

les grossesses font disparaître leur beauté. Je vis u n jour une Indienne allaitant deux petits chiens; je crus d'abord q u e c'était u n r e m è d e indien contre quelque maladie, mais j'appris bientôt qu'elles contractaient cette habitude dénaturée pour leur propre a m u s e m e n t ; qu'elles nourrissaient de m ê m e de jeunes sapajous , des agoutis, et q u e cette pratique dépravée n'était point d u

tout rare. Q u o i q u e dépourvues de

beauté, elles trouvent qui les aime , et la jalousie de leurs maris va jusqu'à empoisonner celles qui leur sont infidèles. Leur vengeance ne s'étend pas jusque sur l ' h o m m e qui leur est préféré : il n'avait rien promis, il n'est donc ni coupable, ni parjure. O n croit généralement q u e les empoisonnemens sont

fréquens

chez ces

nations, où la férocité est jointe à la lâcheté. C e crime et d'autres attentats de ce genre ne sont jamais l'objet de la vindicte publique : q u a n d les familles entreprennent de se venger, il en résulte u n e continuité de forfaits qui ne s'arrête quelquefois

qu'à l'extinction d'une des deux

races. Mais de telles vengeances sont fort rares ; elles se bornent plus ordinairement à la m o r t d u meurtrier; le plus souvent m ê m e il est quitte pour s'enfuir dans u n e peuplade éloignée. U n Indien d'une tribu établie sur le Maroni, h o m m e violent et sanguinaire, avait assassiné u n

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement