Page 166

160

CHAPITRE VII.

breuse et heureuse. C e u x qui voudront fonder u n empire, o u le régir avec gloire, o u laisser une haute réputation de sagesse , feront de la propriété la base de leurs institutions. L ' h o m m e n'est heureux,

le gouvernement n'est stable,

qu'autant que les propriétés sont respectées; et si on m'objectait L a c é d é m o n e , je ne serais pas embarrassé de répondre. Les f e m m e s , chez tous les peuples civilisés, participent aux

bienfaits de la société, avec

d'autant plus d'égalité, qu'elle se police davantage : chez les Indiens, elles sont traitées avec une extrême dureté par leurs maris; elles les servent en esclaves, et elles sont f r é q u e m m e n t l'objet de leurs e m p o r t e m e n s et de leurs violences. U n

sauvage frappe sa f e m m e jusqu'à

mettre sa vie en danger, sans que les voisins se mêlent de la querelle. Les autres f e m m e s n'oseraient m ê m e tenter de contenir le mari furieux. Si la f e m m e m e u r t des coups qu'elle a reçus, le mari n'est point poursuivi, et la famille de cette malheureuse ne songe point à le punir. Quelquefois celles qui se jugent trop maltraitées se vengent elles-mêmes, et le poison leur en offre u n m o y e n facile et prompt. Les Galibis ont deux ou trois f e m m e s q u a n d ils sont assez riches pour

les acheter ; quel-

ques chefs en ont huit à dix. Il y a des tri-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement