Page 161

CHAPITRE VII.

155

puter pour savoir si leur cabane était mâle ou femelle; et il se retira persuadé qu'il y avait de l'eau-de-vie ou du vin sur jeu. Ils croient sans explication à tous les petits phénomènes naturels que nous leur faisons voir; mais il en est un que nous ne pouvons leur démontrer à la Guyane. Ils nous croient difficilement quand nous leur disons qu'il y a des saisons où l'on peut marcher sur l'eau des rivières c o m m e sur terre; qu'un vase peut être brisé sans que le liquide se répande et que l'eau ou le vin restent debout après que la bouteille qui les renfermait a été cassée. N'y a-t-il pas des choses que nous nions aussi parce qu'elles ne nous sont pas démontrées. D o u tons et ne nions rien légèrement. Rien ne nous empêchait d'aller nous établir parmi eux, et peut-être que le directoire l'eût désiré. A u c u n de nous n'en fit connaître l'intention. Il y a beaucoup de peuplades d u nord où l'on trouve quelques Français. E n 1784, M . de LaFayette , M . de C a r a m a n , M . Madison et m o i , fîmes la partie d'aller aux Oneïdas où plusieurs tribus se réunissaient pour conférer. Nous leur portions des présens, et ils vinrent nous recevoir à quelques lieues de distance. Ils remarquèrent des barillets d'eau-de-vie qui leur étaient desti-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement