Page 160

154

CHAPITRE VII.

paraissaient se réjouir à cette vue , et particulièrement ceux qui s'étaient abstenus de vin pour qu'il en eut plus a b o n d a m m e n t .

J'interrogeai

l'interprète sur la joie q u e leur causait la violation de m a consigne. M . Peters m e répondit : « Cet h o m m e a été notre prisonnier dans son » enfance, et il n'est retourné dans sa tribu qu'a» près avoir étudié la philosophie dans l'univer-

» site de

Massachussets. »

Les déportés, souvent témoins de leurs q u e relles , cherchaient en vain à les apaiser. Il faut dire aussi qu'ils furent quelquefois présens à nos disputes , et bien surpris d u peu d'importance des choses qui les faisaient naître. U n jour. (Tronson vivait encore) , une contestation s'éleva entre lui et m o i sur le genre d u m o t antichambre. Les autres déportés se rangèrent des divers partis. L a mêlée devint chaude et les arg u m e n s si animés , que le vieux S i m a p o en conçut de l'inquiétude. Il crut devoir interposer son autorité , c o m m e il avait fait la veille, dans une querelle d'Indiens ivrognes. Il voulut d'abord, en juge équitable, se faire rendre compte

du

sujet de tant d'animosité ; nous le fîmes de notre mieux ; il crut qu'on se moquait de lui. Finalem e n t , il laissa les combattans, en disant qu'il ne savait à qui donner gain de cause, mais qu'il croyait que des gens sobres ne pouvaient se dis-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement