Page 151

CHAPITRE

VII.

14 5

à la guerre par des revues faites en temps de paix avec u n

grand

appareil militaire. U n e

troupe de sauvages armés présente u n spectacle terrible et guerrier. Ils ont dans leurs mains leurs arcs et leurs flèches ; le casse-tête pend sur leurs épaules. Leur front est couvert d'un casque formé de plumes hautes, colorées et brillantes ; des étoffes légères flottent sur leur dos. Ils gardent leurs rangs, marchent avec fierté, et en poussant des cris affreux. Dans les combats, ils mettent u n genou en terre pour décocher leursflèches,et ils combinent parfaitement la distance, le vent, l'inégalité du terrain, pour tirer sous un angle plus ou moins élevé. Ils combattent presque nus. Les f e m m e s , placées derrière eux, secourent les blessés, ramassent les flèches dont ils n'ont point été frappés et les donnent aux h o m m e s , qui les renvoient à l'ennemi. Les vieillards faits prisonniers sont presque toujours massacrés, m ê m e après le combat. O n ne conserve que les f e m m e s et les enfans; quelquefois m ê m e on les tue. Ils les vendaient autrefois aux Hollandais. Il y a encore à Surinam u n assez grand n o m b r e d'Indiens esclaves. Ils sont soumis au m ê m e code que les esclaves noirs. Jusqu'au milieu de ce siècle, nous

avons

acheté des Indiens, les prisonniers des deux sexes т о м . II.

10

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement