Page 147

CHAPITRE

VII.

Ml

portés pour des missionnaires envoyés par le directoire, désireux de propager la foi. O n croirait que les privations de tous genres doivent occasioner dans cette réunion des scènes fréquentes d'humeur, des plaintes, des exigences jalouses; mais une résignation, qui ne peut être le fruit que d'une religion éclairée ou de la plus haute philosophie, tempère toutes les passions haineuses. O n se supporte, et des secours réciproques allégent le poids des souffrances. Parmi ces cénobites, cependant, plusieurs étaient privés des moyens de faire un emploi utile de leur temps. Point de livres, point de lieu de retraite, de recueillement et de méditations. II fallait d'ailleurs passer une partie de la journée à soigner les malades, à porter de l'eau et du bois, préparer les alimens, raccommoder le linge et les habits. Ceux qui n'avaient pas le bonheur d u

savoir lire croyaient leur journée

remplie quand ils avaient achevé quelques pages du bréviaire. Le voisinage et le travail avaient formé une liaison étroite entre l'abbé Garnier et moi. Tous les jours il venait de bon matin ; et, pendant que je m'occupais de quelques ouvrages manuels, il m e faisait une lecture. Notre bibliothèque nous mettait pour longtemps à l'abri du désœuvrement.

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement