Page 133

CHAPITRE

VI.

127

ger; je donnerais pour cet art tout ce que j'ai appris de danse et de musique. Je fus, vers la m ê m e époque, invité à m e rendre à Iracoubo, pour régler quelques affaires entre deux familles, à l'occasion d'une succession qui venait de s'ouvrir. Iracoubo est u n petit port sous le vent, à huit lieues de Sinnamari, à l'est de la Guyane hollandaise. C'est le chef-lieu d'un canton situé à l'extrême frontière des établissemens français. J'obtins un passeport, et je m'y rendis par mer. Les cases d'Iracoubo sont éparses à u n quart de lieue les unes des autres. Il n'y a pas plus de quinze familles blanches dans tout le canton. Malgré cette dispersion, elles sont divisées en trois factions, et on y remarque les jalousies, les ambitions, les inimitiés, fléaux de nos petits villages et petits bourgs. A ces tracasseries près, on retrouve ici des m œ u r s fort simples et quelques traces des usages indiens. Les produits de la chasse , de la pêche, sont, pour ainsi dire, en c o m m u n , et ne se vendent point. Le lait, la viande m ê m e , lorsqu'on a tué u n b œ u f , se donnent; mais le pain et le vin sont à des prix exorbitans. Il arrive qu'on jouit u n jour d'une grande abondance , et d'autres fois qu'à peine on a de quoi se nourrir. Il y a dans ce canton quatre villages indiens,

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement