Page 127

C H A P I T R E

VI.

121

chir d'une injuste captivité, aussitôt qu'on en trouve l'occasion. Mais, sans blâmer et m e s amis et tant de gens estimables qui se sont dispersés et ont cherché leur salut dans la fuite, je déclare que si les événemens m e rendent à m o n pays, je ne changerai pas de conduite; et j'espère , quoi qu'il arrive, que le danger ne m e causera pas plus d'effroi qu'au 1 8 fructidor. Neuf déportés belges, tous prêtres, s'étaient réunis dans deux cases voisines de la mienne. Ils vivaient dans une parfaite union, s'assistaient mutuellement, passaient pour avoir plus d'argent que tous les autres déportés, et ils n'épargnaient rien pour charmer les ennuis de leur bannissement. Peu de temps après notre retour à Sinnamari, on s'aperçut que leur joie était encore plus bruyante qu'à l'ordinaire; le poste retentissait de chants bachiques ; il y avait des banquets fréquens , où presque tout le m o n d e était bien venu. Nous voyions tous les jours grossir un tas de flacons vides, qu'ils déposaient à la porte de leurs demeures. Des bouteilles d u meilleur vin récompensaient les moindres services rendus par les soldats. Il n'était bruit que de ces joyeuses profusions, et c'était à qui en aurait sa part. Les gens sévères censuraient sans pitié cette conduite, qu'on eût à peine pardon-

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement