Page 123

CHAPITRE

VI.

117

Europe qu'une part secondaire à l'affranchissem e n t , si on considère que la servitude et l'esclavage existent encore dans la moitié de cette partie du m o n d e , et ne sont nulle part contenus par la prédication. L'abolition

de la servitude personnelle en

France fut une grande entreprise ; c'est avec une sage lenteur et avec de grands ménagemens pour les droits de la propriété qu'il y fut procédé, il y a quelques siècles. L'autorité royale intervint efficacement; la puissance féodale seconda m ê m e celle des rois. La convention nationale,outre ces exemples, avait celui des États-Unis, qui, dans les provinces du Nord , ont c o n s o m m é sans secousses et sans violences l'œuvre difficile de l'émancipation. A u contraire , chez nous , le décret d u

16 pluviôse an II (4 février 1794),

résultat de l'ignorance et de la précipitation, a été le signal des catastrophes de Saint-Domingue. Toutes nos colonies sont menacées de semblables calamités. L a Guyane française n'en a été préservée que par l'accord des colons avec la troupe de ligne, et nous s o m m e s en ce m o ment/témoins de ces crises. Le décret d'abolition existe néanmoins, il est connu des esclaves. O n ne peut douter qu'à une époque plus o u moins éloignée, il n'ait son exécution dans toutes les parties de l'Amérique ;

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Journal d'un député non jugé, ou déportation en violation des lois : Tome I  

Auteur : François Barbé de Marbois / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Université...

Profile for scduag
Advertisement